Longs-Métrages

L' Hiver Intérieur


Réalisateur : Aamir Bashir
Scénaristes : Aamir Bashir & Shanker Raman
Productrice : Claire Lajoumard
Directeur de la Photographie : Shanker Raman
Cheffe Monteuse : Shan Mohammed
Mixeurs : Vinod Subramanian & Roman Dymny
Étalonneur : Yov Moor
Compositeur : Naren Chandavarkar & Benedict Taylor
Pays : France – India – Qatar
Langage : Kashmiri – Urdu
Avec le soutien de : Région Ile-de-France – Doha Film Institute – Qumra

Aamir Bashir est né en 1970 à Srinagar, Cachemire, Inde.
Après avoir obtenu un diplôme d’Histoire, il étudie le droit à l’Université de Delhi.
Il travaille comme journaliste et comme animateur à la télévision.
Il s’installe à Bombay en 1998 et démarre une carrière d’acteur.
Il joue notamment dans plusieurs films indépendants comme “Clever &
Lonely” d’Ashwini Malik, “Split Wide Open” de Dev Benegal, “The Great
Indian Butterfly” de Sarthak Dasgupta, “A Wednesday” de Neeraj Pandey,
“Peepli (Live)” d’Anusha Rizvi et Mahmood Farooqui et “Frozen” de
Shivajee Chandrabhushan.
Il réalise HARUD (Autumn), son premier film de long-métrage comme
scénariste, réalisateur et producteur, en 2010.
HARUD a obtenu le Prix Don Quixote au Festival International de Fribourg
en 2011 et le Prix du Meilleur Film à Urdu en 2013.

Lire la vidéo

Le Jour où J'ai Perdu Mon Ombre

Syrie, 2012, l’hiver le plus froid que ce ce pays ait jamais connu. Le seul rêve de Sana est de
pouvoir cuisiner des repas chauds pour son fils. Elle prend un jour de congé, en quête d’une bonbonne de gaz, un bien devenu rare. Mais elle se retrouve rapidement bloquée dans une zone assiégée des environs de Damas où elle découvre que des gens perdent leur ombre.

Auteure et Réalisatrice : Soudade Kaadan
Productrice déléguée : Amira Kaadan
Coproductrice : Claire Lajoumard
Montage image : Pierre Deschamps – Soudade Kaadan
Directeur de la photographie : Eric Devin
Compositeur : Kinan Azmeh
Mixeur : Nicolas D’Halluin
Montage son : Victor Bresse – Thomas Robert
Ingénieur du son : Rayan Obeid
Étalonneur : Yiannis Zharoyiannis
Chef costumière : Rime Al Jaber
Effets spéciaux postproduction : Fadi Baki- Kristine Baz
Chef Maquilleuse : Lena Hallis

Distribution
Sana : Sawsan Arsheed
Rym : Reham Al Kassar
Jalal : Samer Ismael
Mahmoud : Oweiss Mokhallalati
Um Mahmoud : Hanane Haji Ali

Festivals et Prix
Compétition Orizontti Venise – Meilleur Premier Film – Prix Luigi De Laurentiis
Toronto TIFF Discovery
BFI Londres

Née en France en 1979, Soudade Kaadan a fait des études de critique théâtrale à Damas (Syrie), puis de cinéma à l’Institut des Études Scénique, Audiovisuelles et cinématographiques (IESAV) de l’Université Saint Joseph à Beyrouth (Liban). Elle réalise des documentaires pour l’UNDP, l’UNICEF et la chaîne Aljazeera. Son premier long métrage documentaire, Looking for Pink a remporté le prix Martine Filippi de la découverte – Grand Prix international Urti du documentaire d’auteur de Monte Carlo 2010. Son court documentaire Damascus Roof and Tales of Paradise est primé au Festival de Dubaï.

Lire la vidéo

L' Oiseau d'Or

Après des années passées en prison pour contrebande, Siva, un Indien de Singapour est libéré. Dans l’incapacité d’obtenir le pardon de sa mère et rejeté par ses proches, il part à la recherche de sa femme et sa fille. Alors qu’il trouve un moment le réconfort auprès d’une jeune prostituée chinoise, il réalise que sa famille lui a caché un terrible secret.
Jusqu’où ira-t-il pour se délivrer de sa culpabilité ?

Réalisateur : K. Rajagopal
Producteur délégué : Fran Borgia,
Coproducteurs : Claire Lajoumard / Jeremy Chua
Scénaristes : Jeremy Chua / K. Rajagopal
Chef Opérateur : Michael Zaw
Chef monteur : Fran Borgia
Ingénieur du son : Justin Loh
Mixeur : Roman Dymny
Directeur Artistique : James Page
Chef Décorateur : Andy Phua
Chef Costumière : Meredith Lee
Etalonneur : Yov Moor
Monteuse Son : Rym Debbarh-Mounir
Effets spéciaux numériques : Philippe Perrot

Distribution
Sivakumar Palakrishnan : Siva
Huang Lu : Chen Chen
Seema Biswas : La mère
Udaya Soundari : Krupta (l’assistante sociale)
Nithiyia Rao : Shanti (la femme)
Indra Chandran : Suseela

Né le 21 Septembre 1965 à Singapour, K. Rajagopal a été comédien au théâtre pendant une quinzaine d’années. Il a ainsi collaboré avec des metteurs en scène reconnus (William Teo, Kuo Pao Kun, Ong Keng Sen, Arifin Noer and Krishen Jit). Il apparaît dans le rôle du Roi Lear dans The King Lear Project montré au Festival des Arts de Bruxelles et de Singapour en 2008. Il a réalisé jusqu’à présent de nombreux documentaires et fictions pour des chaines de télévisions asiatiques ainsi que des court-métrages. Il a obtenu le Prix Spécial du Jury au Festival International de Singapour, trois années consécutives avec ses
trois premiers courts-métrages I Can’t Sleep Tonight (1995), The Glare (1996) et absence (1997). En 2010, Le Musée National de Singapour a organisé une rétrospective de ses films.

Lire la vidéo

Mékong Stories

Saïgon, début des années 2000. Vu est apprenti photographe, Thang vit de petits trafics et Van rêve de devenir danseuse. Réunis par le tumulte de la ville, ils vont devoir affronter la réalité d’un pays en pleine mutati

Distribution
Van : Do Thi Hai Yen
Vu : Le Cong Hoang
Thang : Truong The Vinh
Mr. Sau (le père) : Nguyen Ha Phong
Tung (le chanteur) : Mai Quoc Viet
Cuong (l’ouvrier) : Truong Van Hoang
Melle Phung : Kieu Trinh
Huong (la jeune femme) : Nguyen Thi Thanh Truc
Mai : Thanh Tu

Fiche Technique
Réalisation : Phan Dang Di
Scénario : Phan Dang Di
Photographie : Nguyen K’Linh
Direction artistique : Nguyen Dinh Phong
Montage : Julie Béziau
Son : Ngo Quoc Kien / Franck Desmoulins
Maquillage : Lilian Tran / Ton Nu Diem Trinh
Costumes : Huynh My Ngoc
Chorégraphies : Nguyen Ngoc Anh
Assistant réalisation : Xinh Xan Tina
Direction de production : Huynh Long Hai
Production : DNY VIET NAM PRODUCTIONS / ACROBATES FILMS
Co-production : BUSSE & HALBERSCHMIDT FILMPRODUKTION / VOLYA FILMS
Productrices : Tran Thi Bich Ngoc / Claire-Agnès Lajoumard
Producteurs associés : Calvin T.Lam / Do Thi Hai Yen / Le Hang Lizeroux Nguyen
Ventes internationales : UDI
Distribution : Memento Films Distribution

Prix et Festivals
Festival des 3 Continents de Nantes 2015 – Prix du Jury Jeune
Festival International du Film de Berlin 2015
Festival du Film de Sarlat 2015

Les films de Phan Dang Di ont été projetés dans les festivals du monde entier dont Cannes, Berlin, Venise, Hong-Kong, Moscou, Stockholm, Vancouver, Busan… Il remporte le prix ACID ainsi que le prix SACD à Cannes pour son premier film “Bi n’aie pas peur !“. Son second film “Mekong Stories“ est sélectionné en compétition pour l’Ours d’Or de Berlin.

Il est également enseignant en Histoire du cinéma et en scénario. De plus il est fondateur et président d’Autumn Meeting, réunissant chaque année la nouvelle génération de cinéastes vietnamiens et d’Asie en général.

Lire la vidéo

Bi n' aie pas Peur

Dans une ancienne maison de Hanoi, Bi, un enfant de 6 ans vit avec ses parents, sa tante et leur cuisinière. Ses terrains de jeu préférés sont une fabrique de glace et les grandes herbes au bord de la rivière. Après des années d’absence, son grand-père, gravement malade, réapparaît et s’installe chez eux. Alors que Bi établit peu à peu une relation avec lui, le père de Bi cherche à éviter son propre père et fuit le foyer. Chaque soir, il s’enivre et va voir une masseuse pour laquelle il éprouve un très fort désir. La mère de Bi ferme les yeux. La tante, toujours célibataire, croise dans le bus un jeune homme de 16 ans. L’attraction qu’elle ressent pour lui la bouleverse.

Vietnam/ France / Allemagne – 2010 – 1h32
35mm/DCP /Prores – Couleur – 1:85 – Dolby SRD
Réalisateur et Auteur : Phan Đăng Di
Première Assistante Réalisatrice : Jenny Trang Lê
Directeur de la Photographie : Pham Quang Minh
Cheffe Monteuse : Julie Beziau
Compositeur : Vũ Nhat Tân
Monteurs Son : Franck Desmoulins & Roman Dymny
Ingénieur du Son Mixage : Roman Dymny
Directeurs de Postproduction : Arnaud Soulier, Nicolas de Château Thierry
Chefs Décorateurs : Bùi Minh Tuân, Lã Quý Tùng, Nghiêm Quôc Cuong
Costume et Maquillage : Nguyên Diêm Huong
Productrice Exécutive : Nguyên Hoàng Điep
Productrice : Claire Lajoumard – Acrobates Films
Co-production : ARTE France Cinéma
Producteurs Associés : Sudest-Dongnam Tran Anh Dung / Henri & Dominic Scriven
Co-producteurs Vietnam : Vietnam Media Corp &Vietnam Studio / Nguyen Bao Mai
Vblock Media Joint Stock Company / Phan Dang Di
Co-producteur Allemagne : TR9 Film / Oliver Röpke

Avec le soutien de :
Fonds Sud Cinema – Ministère de la Culture et de la Communication – CNC, Ministère des Affaires étrangères et européennes (France)
World Cinema Fund Berlin
BFC project Award supported by Busan Film Commission and Pusan Promotion Plan
L’Atelier – Cannes 2008 / Ministry of tourism in Vietnam


Distribution :
Le grand-père : Trân Tiên
La nourrice : Mai Châu
Le père : Nguyên Hà Phong
La mère : Nguyên Thi Kiêu
La tante : Trinh Hoa Thúy
Bi : Phan Thành Minh
La coiffeuse : Hoàng Phuong Thao
L’étudiant : Lê Huynh Anh
Le fiancé de Thuy : Thac Kim Long
An, l’ami de Bi : Pham Hoàng Hà
Hung, le jeune ouvrier : Hoàng Tuân Anh

Prix et Festivals :
Cannes Critic’s Week 2010 // SACD Prize & ACID/CCAS Support
Vancouver IFF 2010 // Special Mention
Hong Kong Asian FF 2010 // New talent Award

Les films de Phan Dang Di ont été projetés dans les festivals du monde entier dont Cannes, Berlin, Venise, Hong-Kong, Moscou, Stockholm, Vancouver, Busan… Il remporte le prix ACID ainsi que le prix SACD à Cannes pour son premier film “Bi n’aie pas peur !“. Son second film “Mekong Stories“ est sélectionné en compétition pour l’Ours d’Or de Berlin.

Il est également enseignant en Histoire du cinéma et en scénario. De plus il est fondateur et président d’Autumn Meeting, réunissant chaque année la nouvelle génération de cinéastes vietnamiens et d’Asie en général.

Lire la vidéo

Vertiges / Choi Voi

La relation entre Duyen et Cam, deux jeunes femmes, est complexe. Duyen se marie avec un chauffeur de taxi sans se rendre compte des sentiments profonds que Cam a pour elle. Cam cache son amour et sa jalousie et, subtilement, pousse Duyen dans les bras d’un homme expérimenté et séduisant : Tho. Avec lui, Duyen découvre pour la première fois sa féminité, ligotée jusqu’ici par les contraintes de la morale traditionnelle.

Titre original : Choi voi
Titre international : Adrift
Titre français : Vertiges
Réalisation : Bui Thac Chuyen
Scénario : Phan Dang Di
Photographie : Thai Dung Ly
Musique : Ngoc Dai Hoang
Montage : Julie Beziau
Production : Tat Binh Dang, Claire Lajoumard
Société de distribution : Floris Films
Langue originale : Vietnamien
Format : Couleur
Durée : 110 minutes

Distribution
Do Thi Hai Yen : Duyen
Linh Dan Pham : Cam
Johnny Tri Nguyen : Tho
Nguyen Duy Khoa : Hai
Nhu Quynh Nguyen

Festivals et Récompenses
2009 : Mostra de Venise, Prix FIPRESCI pour Bui Thac Chuyen
2009 : Festival International du film de Toronto
2009 : Festival International du film de Bangkok
2009 : Festival International du film de Vancouver
2009 : Festival International du film francophone de Namur
2009 : Festival International du film de Busan
2009 : Festival International du film de Londres
2009 : Festival des 3 Continents de Nantes
2010 : Asian Film Awards
2010 : Festival International du film de Palm Springs
2010 : Festival International de films de Fribourg
2010 : Festival International du film de Rotterdam
2010 : Festival International du film de Hong Kong
2010 : Festival International du film de Melbourne
2010 : Festival International du film de Hambourg
2010 : Festival International du film de Mill Valley

Né à Hanoï en 1968, il étudie la réalisation à l’Institut de Théâtre et de Cinéma d’Hanoï. Il commence à réaliser des courts-métrages et des séries TV en 1991. Aussi réalisateur de documentaires, il constitue en 2002, le Centre d’assistance et de développement pour le ciném (TPD). Il soutient et aide à produire de nombreux projets de films d’autres réalisateurs et participe à la naissance de la première librairie spécialisée dans le cinéma au Vietna

Lire la vidéo

La Sangre Brota

Arturo est un paisible chauffeur de taxi qui doit réunir deux mille dollars dans les vingt-quatre heures. Ramiro, son fils ainé, qui a fugué quatre ans plus tôt, vient d’appeler de Houston pour lui demander de l’aide d’urgence. Sa femme, Irène, tente de garder leurs économies hors de portée.
Le même jour, Leandro, leur fils cadet s’apprête à voler les économies de ses parents pour acheter un stock d’ecstasy qu’il se destine à vendre sur la côte afin de s’acheter un billet d’avion pour rejoindre son frère. Lorsque chacun se confronte à l’autre pour obtenir cet argent, Arturo se transforme à nouveau en cet homme qui a poussé Ramiro à s’enfuir quatre ans plus tôt au Vietnam.

Réalisation : Pablo Fendrik
Scénario : Pablo Fendrik
Compositeur : Juan Ignacio Bouscayrol
Directeur de la photographie : Julian Apezteguia
Producteurs : Juan Pablo Gugliotta, Claire Lajoumard, Ole Landsjoaasen
Monteur : Leandro Aste
Chef décorateur : Pablo Maestre Galli
Directrice de production : Nathalia Videla Pena
Ingénieur du son : Leandro de Loredo
Durée : 100 minutes

Ditribution
Atruro : Arturo Goetz
Leandro : Nahuel Perez Biscayart
Mc Enroe : Guillermo Arengo
Irene : Stella Galazzi
Vanesa : Ailin Salas
Romina : Guadalupe Docampo
Marcela : Susana Pampin

Festivals et Récompenses
Semaine de la Critique Cannes – 2008

Pablo Fendrik se fait remarquer en 2007 avec le thriller ‘L’Assaillant’. Diplômé du centre de recherche cinématographique de Buenos Aires, il s’investit dans un cinéma à la frontière du genre et de l’auteurisme. Assistant réalisateur puis scénariste, il se forme au terrain auprès de plusieurs cinéastes. Il travaille avec Alejandro Agresti sur la mise en scène du ‘Vent en emporte autant’ et d’‘Une Nuit avec Sabrina’, ainsi qu’avec Jorge Gaggero et Sandra Gugliotta dont il signe les scénarios respectifs de ‘Vida en falcon’ et ‘Las Vidas possible’. En 2009 sort son second long métrage, ‘La Sangre Bota’. De nouveau présentée à la semaine de la critique, la fresque dramatique confirme le talent de Pablo Fendrik.

Lire la vidéo

La Nuit de la Vérité

De nos jours, dans un pays imaginaire d’Afrique dévasté par dix ans de guerre ethnique, un traité de paix vient d’être signé. Les deux camps se préparent à se rencontrer pour une fête de la réconciliation qui doit durer toute une nuit. Alors que le jour tombe, les protagonistes se retrouvent face à face.

Réalisatrice : Fanta Régina Nacro
Scénaristes : Marc Gautron, Fanta Régina Nacro
Chef opérateur : Nara Keo Kosal
Compositeur : Sami Rama
Directeur artistique : Bill Mamadou Traoré
Productrice : Claire Lajoumard
Monteuse : Andrée Davanture
Ingénieur du son : Dana Farzanehpour

Distribution
Théo : Moussa Cissé
Soumari : Georgette Paré
Le président : Adama Ouedraogo
Tomoto : Rasmané Ouedraogo
Edna : Naky Sy Savane
N’Gové : Capitaine Yves Thombiano
Youba : Capitaine Claude Kaboré
Fatou : Sami Rama

Prix et Festivals
Festival International du Film de San Sebastian – 2004 – Meilleur Scénario
Festival International de Films de Fribourg – 2005 – Grand Prix
Festival International du Film de Toronto – 2004
Festival International du Film de Rotterdam – 2005
Festival du Film de Tribeca – 2005
Festival International du Film de Seattle – 2005
Festival International du Film de Varsovie – 2005

Née en 1962, elle grandit au Burkina Faso, dans une région rurale. Diplômée en 1986 de l’Institut d’Éducation Cinématographique de Ouagadougou, elle travaille ensuite comme scripte sur Le Choix d’Idrissa Ouédraogo, puis effectue un complément de formation cinématographique à Paris.
Son premier court métrage, Un Certain Matin, en 1991, est considéré comme la première œuvre de fiction cinématographique réalisée par une femme africaine, et est primé aux Journées cinématographiques de Carthage. Les courts et moyens métrages se succèdent ensuite et renforcent sa notoriété, notamment Puk Nini en 1995, et Le Truc de Konaté en 1998, un film drôle prônant l’usage du préservatif. Bintou est sélectionné pour la Quinzaine des réalisateurs au festival de Cannes, et reçoit également le prix du meilleur court métrage au Fespaco en 2001. En 2004, son long métrage de fiction, La Nuit de la vérité, sur les conflits ethniques, est lui aussi remarqué.

Lire la vidéo

Amor en Concreto

Les destins de plusieurs personnages : Carlos, chauffeur de taxi. Carmen, serveuse qui n’a pas réussi à le conquérir en 20 ans. Claudia, médecin dont l’existence tourne uniquement autour de son mariage. Tony, jeune homme en perpétuel conflit avec son père…


Réalisateur : Franco de Pena
Scénario : Tomasz Kepski, Andrés Schaffer, Antoine Vivas Denisov, Franco de Pena
Photographie : Markus Stein, Antoine Vivas Denisov
Compositeur : Nikos Kypourgos
Direction artistique : Alejandro Castillo, René Gonzalez
Production : Annette Pisacane, Claire Lajoumard
Montage : Jean-Robert Thomann

Ditribution
Alejo Felipe
Erich Wildpret
Carlos Miranda

Festival
Festival du Film de Carthagène